Rencontre M. Larayedh avec M. Gouman

Tunis le
30 الاثنين سبتمبر 2013
183.86 كيلوبايت

M. Ali Larayedh, chef du gouvernement, a reçu cet après-midi au palais du gouvernement à la Kasbah, une délégation des représentants de la coalition nationale pour la réussite du processus démocratique composée par le parti du mouvement Nahdah, du mouvement des démocrates socialistes, du mouvement national de la justice et du développement, du parti de la culture et du travail, du parti des valeurs et du progrès, du mouvement de la rencontre démocratique, du mouvement de la jeunesse du 14 janvier pour le renouveau, du parti de la réforme et du développement, du mouvement de l'édification maghrébine, du parti du mouvement de la République, du mouvement du 17 décembre et du parti de travail et de la réforme.

M. Mohamed Goumani, porte-parole de la coalition a déclaré que cette dernière, bien qu'elle apprécie les efforts de toutes les parties concernées par le dialogue national, refuse cependant que le dialogue national soit limité à quelques parties tout en excluant les autres et n'est pas convaincue non plus que le dialogue soit limité aux seuls partis représentés dans l'ANC. Elle croit que le dialogue national doit intéresser les 150 partis reconnus en Tunisie et elle refuse toute tutelle imposée par certains partis sur d'autres, a-t-il ajouté.

M. Goumani a affirmé que la délégation a trouvé beaucoup de compréhension auprès du chef du gouvernement qui a confirmé que son gouvernement est ouvert à toutes les propositions et prêt à admettre toutes les solutions pouvant aboutir toutes les parties à un consensus. Tout cela, a-t-il ajouté, nécessite absolument la finalisation de la constitution, l'élaboration du code électoral et la préparation du terrain pour le déroulement des élections dans de bonnes conditions.

Le porte-parole de la coalition a encore indiqué que la rencontre de la délégation avec le chef du gouvernement entre dans le cadre de l'exposition du point de vue de la coalition vis-à-vis de la crise politique actuelle aux trois présidents et aux parties du dialogue national ainsi que les solutions proposées pour surmonter la crise actuelle.

Il a confirmé que la coalition pense que la Tunisie a besoin aujourd'hui d'accélérer l'organisation des élections en préparant toutes les conditions de leur déroulement et ce, en finalisant la constitution et le code électoral et en formant l'instance des élections dont les conditions de leur réalisation ne sont pas du domaine du gouvernement ou de l'opposition mais grâce à la solidarité de toutes les parties.

Traduction à partir du texte original arabe